Saint Nicolas

De Wicri Lorraine
Aller à : navigation, rechercher

Saint Nicolas, également connu sous le nom de Saint Nicolas de Myre ou de Saint Nicolas de Bari, né à Patara, en Lycie, en 270, mort en 345, est un saint populaire à l'origine du personnage du Père Noël.

Il est saint patron des Lorrains, des Russes, des Fribourgeois, des Ovillois, des écoliers, des étudiants, des enseignants, des marins, des hommes et femmes souffrant de stérilité, des célibataires, des vitriers, des bouchers, des voyageurs.[1]

La Saint-Nicolas (la fête est notée avec un tiret, contrairement à la graphie lorsque l'on évoque le personnage) est une fête traditionnelle dans plusieurs pays européens du Nord et de l'Est, mettant en scène Saint Nicolas qui donna naissance au personnage du Père Noël. Il est essentiellement fêté sous la forme de Saint Nicolas dans le nord et le nord-est de la France et en Belgique où il distribue des cadeaux à tous les enfants sages, la nuit du 5 au 6 décembre.

En Lorraine

Saint-Nicolas, d'après le manuscrit Les Heures de Jean de Vy et Perrette Baudoche, Metz (vers 1450).

En Lorraine, la fête a une importance particulière, puisque Saint Nicolas est le patron de la Lorraine, et ce depuis 1477, en effet alors que la Lorraine était occupée par la Bourgogne, le Duc René II de Lorraine demanda la victoire à Saint Nicolas. Suite à la victoire de la Bataille de Nancy, Saint Nicolas devint Patron de la Lorraine et des lorrains. Jusque vers les années 1960, la Saint-Nicolas était pour les enfants une fête bien plus importante que la fête de Noël. De nos jours, dans certaines familles lorraines, la tradition des cadeaux se fait encore à la Saint-Nicolas et non à Noël, voire parfois aux deux fêtes. Dans toutes les villes, et notamment à Nancy, Metz, Épinal, Bar-le-Duc ou encore Verdun, le défilé de Saint Nicolas est devenu une tradition au fil du temps, le premier samedi ou le premier dimanche de décembre. Parfois monté sur un âne, il est suivi du sombre Père Fouettard. L'évêque de Myre est également célébré dans une grande procession de la basilique de Saint-Nicolas-de-Port, dite procession du Sire de Réchicourt, qui emprisonné en terre sainte s'est retrouvé à Saint-Nicolas-de-Port, après avoir prié longuement le Saint. Il passe aux portes, dans les villages, afin de rendre visites aux enfants. C'est souvent l'occasion, même dans les communes les plus modestes, d'organiser quelques festivités pour les enfants du village. Le grand saint et son acolyte le Père Fouettard visitent également les écoles de Lorraine, distribuant ainsi quelques friandises aux écoliers.[2]

Note

  1. Introduction tirée de Wikipédia :
    Nicolas de Myre. (2010, décembre 14). Wikipédia, l'encyclopédie libre. Page consultée le 16:58, décembre 22, 2010 à partir de http://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Nicolas_de_Myre&oldid=60211750.
  2. Saint-Nicolas (fête). (2010, décembre 18). Wikipédia, l'encyclopédie libre. Page consultée le 17:02, décembre 22, 2010 à partir de http://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Saint-Nicolas_(f%C3%AAte)&oldid=60338797.