JIE (1997) Lauri

De VSST
Aller à : navigation, rechercher
La mise en place d'un service de Veille Technologique à la norme ISO 9000
 
 
Sfba.gif
Journées sur l'information élaborée
JIE 1997 Ile Rousse
 
Titre
La mise en place d'un service de Veille Technologique à la norme ISO 9000
Auteur
Philippe Lauri(i) et Henri Dou(ii)
Affiliation
  • (i) Gemplus, Z.I. Athélia III, Voie Antiope, 13705 La Ciotat, France
  • (ii) CRRM, Université St-Jérôme, 13397 Marseille Cedex 20, France
In
Journées sur l'Information élaborée, l'Île Rousse 1997
En ligne
sur site CRRM
Résumé
Cet article fait le point sur les travaux effectués pour mettre en place une cellule veille technologique au sein de la société Gemplus.
Introduction

Dans une société qui se développe en permanence, il est primordial pour les décideurs d'obtenir des informations stratégiques. Pour ce faire, ces informations doivent être structurées et validées par un ensemble de personnes afin d'assurer une plus grande fiabilité. Actuellement, le développement des services de Veille Technologique et de surveillance systématique de l'information conduit un certain nombre de responsables à se poser le problème de la cohérence des méthodes, et de la continuité de leur application au sein de l'entreprise.

Le service de Veille se doit de fournir au cours du temps des documents dont le contenu sera variable en fonction des circonstances, mais dont la réalisation obéira à un ensemble de règles lui conférant un critère de qualité permanent. C'est pour cette raison, avec en plus la nécessité d'assurer dans un tel service une continuité dans l'action, que le passage d'un tel service à la norme ISO 9000 est important.

En assurant par un ensemble de processus validés la continuité dans l'action et une cohérence dans les méthodes, ce passage sera le garant d'une plate-forme minimale, conduisant à une plus grande fiabilité dans les produits d'information proposés aux décideurs.

Cet article fait le point sur les travaux effectués pour mettre en place une cellule V.T. L'information jouant un rôle capital dans le contexte actuel, pour canaliser les flux d'information et gérer au mieux l'architecture du protocole de transmission, la Veille Technologique est mise en procédure pour permettre à tous les départements de mieux faire appel à son expertise.

La croissance

VsstIleRousse97Lauri1.png

Le maillon manquant dans la chaîne des technologies de l’information a été un objet personnel et portable [LAS90].

  • assez léger pour entrer dans le portefeuille de chacun,
  • assez sécuritaire pour protéger des informations individuelles,
  • assez puissant pour traiter un nombre d’informations toujours croissant,
  • assez intelligent pour s’interfacer avec des systèmes complexes
  • assez économique pour être accessible par tout individu,...
VsstIleRousse97Lauri2.png

La convergence de la production de masse de cartes et des progrès des technologies a conduit à ce que la carte à puce devienne ‘le maillon inévitable des technologies de l’information’. En 1996, la consommation mondiale de cartes à puce avoisine 1,5 Milliards d’unités [MAE97].

Le marché explosant, l’entreprise croît de façon exponentielle pour répondre à la demande d’où un Chiffre d’Affaire en constante progression et une société aux dimensions internationales.

La concurrence

Aujourd’hui, après une décennie de développement et de mondialisation progressive, la société doit faire face à une concurrence de plus en plus rude aux quatre coins du monde : guerre des prix, guerre des brevets,...

VsstIleRousse97Lauri3.png

Dans ce contexte, le défi de leader repose sur la capacité à occuper de fortes positions sur tous les marchés. Pour lutter contre ce phénomène, deux alternatives, ou plutôt deux stratégies sont menées en parallèle :

Qualité Totale et Innovation [LEG97].

L’Innovation

L’objectif d’un entrepreneur consiste à anticiper le changement pour avoir une vue à long terme c’est à dire prévoir les discontinuités technologiques et rechercher les tendances lourdes. Le succès de l’entreprise sera fonction de sa vitesse de réaction et sa capacité d’adaptation. Mais, pour innover, il faut :

  • connaître les tendances
  • connaître la concurrence

Pour :

  • situer la capacité d’innovation de la société par rapport aux concurrents, c’est ce que F.Jakobiak appelle le Benchmarking
  • éviter de réinventer la roue
  • détecter l’innovation

Et l’esprit d’innovation, indispensable à la bonne gestion des entreprises, conduit à la notion de Veille Technologique [DOU95]. Connaître étant synonyme de ‘bien informé’, on peut dire que l’information est la matière première d’une cellule Veille Technologique. Pourtant, actuellement, “ dire que l’information occupe une place centrale dans l’économie contemporaine est devenue une banalité ”, Pierre Chapignac, socio-économiste (Stratégie et mutation).

Le réel problème consiste plutôt à manager au mieux l’information pour la rendre stratégique.

La Qualité

VsstIleRousse97Lauri4.png

La Qualité est devenue une clé de la compétitivité, de pérennité et de développement de l’entreprise. C’est une politique qui tend à la mondialisation permanente de tous ses membres pour améliorer la qualité de ses produits et services, de son organisation et de ses objectifs [LAC94].

La Veille Technologique étant un prestataire de service, avec des objectifs définis, cette cellule doit être apte à concevoir et fournir un produit conforme (l’information), et à maîtriser sa conception (ISO 9001, Alinéa 4.4).

La Qualité étant ‘l’aptitude de la réponse à satisfaire la demande’, la bonne information au bon moment, sous un forme validée et exploitable, permet de donner confiance dans son obtention.

Procédures et spécifications

La cellule Veille Technologique est un prestataire de service qui fournit de l’information : c’est un catalyseur doté d’un processus de transformation de l’information.

Des procédures (cf. transparents) décrivent l’activité de la cellule et sa façon de fonctionner afin de formaliser la circulation des informations et s’interfacer avec tous les départements de la société. Cette méthodologie permet de bien fonctionner en interne et d’être crédible au sein de l’entreprise en distillant des informations fiables et optimiser la prise de décision.

VsstIleRousse97Lauri9.png
VsstIleRousse97Lauri6.png

Les procédures régissant l'activité Veille Technologique sont présentées dans leur L’architecture informationnelle est identique à celle de l’être humain. Le système d’information est créé par des entités (organes = services) qui connaissent parfaitement leur rôle à partir du moment où des procédures sont écrites et des spécifications régissent leur intervention. L'avantage d'une telle organisation réside dans le fait qu'elle peut être appliquée quelle que soit la taille de la société.

VsstIleRousse97Lauri8.png

Notes

Bibliographie

[LAS90] Lassus M., La carte à puce : un maillon indispensable des technologies de l’information, Présentation charter.

[MAE97] Maes Ph., la société Gemplus, Présentation charter.

[LEG97] Legal D., Croissance-Concurrence-Qualité, journal d’information interne.

[DOU95] Dou H., Veille Technologique et compétitivité économique, Dunod, 1995.

[LAC94] Lacaze C., Le pilotage systémique de l’entreprise, Thèse , 1995, ENSSPICAM.


Voir aussi

Cet article a servi de source d'information pour documenter l'article Gemplus sur Wicri/France.