Rabat

De CIDE
Aller à : navigation, rechercher
Accueil > Index thématique > Accès géographique > Afrique > Maroc > Rabat-Salé-Zemmour-Zaër > Rabat
La porte de la forteresse (et l'entrée de la kasbah des Oudayas)

Rabat (en arabe : الرباط (ar-Ribat)) est la capitale du Maroc. Elle a accueilli la première édition des colloques CIDE.

Repères historiques

Rabat fait partie des 4 villes impériales du Maroc.

La ville a été fondée en 1150 par les Almohades, qui y édifièrent une citadelle (devenue la kasbah des Oudayas), une mosquée et une résidence. C’était alors ce qu'on appelle un ribat (une forteresse). Le nom actuel vient de Ribat Al Fath, « le Camp de la Victoire ». Plus tard, Ya'qub al-Mansūr agrandit et compléta la ville, l'entourant notamment de murailles. Par la suite, elle servit de base aux expéditions almohades en Andalousie.

Après 1269, quand les Mérinides choisissent Fès comme capitale, Rabat entra dans une période de déclin. En 1609, suite au décret d’expulsion de Philippe III d'Espagne, 13 000 Morisques y trouvèrent refuge, revitalisant ainsi la ville[1].

En 1912, Lyautey fit de Rabat la capitale du protectorat français au Maroc. En 1956, à l’indépendance du Maroc, la ville resta la capitale du pays.[2]

Recherche et enseignement supérieur

La création d'une première université à Rabat date de 1957. En 1994-1995, elle s'est divisée en deux universités indépendantes, (l'université Mohammed V - Agdal, et l'université Mohammed V - Souissi). Ces 2 universités ont fusionné en 2014 pour former l'Université Mohammed-V de Rabat.

Autour du document numérique

La ville de Rabat est le siège de l'Institut marocain de l'information scientifique et technique, un opérateur public pour la diffusion de l'information scientifique et technique au Maroc. Elle accueille également une École des sciences de l'information. Comme ressources potentielles autour du numérique citons également l'École nationale supérieure d'informatique et d'analyse des systèmes (ENSIAS) et l'Institut national des postes et télécommunications (INPT).

Une extraction du Serveur d'exploration sur l'OCR a mis en évidence un axe de compétences autour de Driss Aboutajdine du Laboratoire de recherche en informatique et télécommunications (LRIT). Elle rassemble notamment des enseignants de l'Université Mohamed V et entretient des réseaux de coopérations (par exemple avec l'Université de Nantes). A partir d'une base thématique sur l'informatique des télécommunications, il développe des activités autour du document numérique comme l'extraction de connaissances ou la reconnaissance de caractères.

Voir aussi

Notes
  1. Leila Maziane « Salé au XVIIe siècle, terre d’asile morisque sur le littoral Atlantique marocain », dans Cahiers de la Méditerranée, no 79, 2009, p. 359-372, § 10 [texte intégral [archive] (page consultée le 6 juin 2011)]
  2. Ce paragraphe est initialisé à partir de :
    Rabat. (2011, octobre 7). Wikipédia, l'encyclopédie libre. Page consultée le 20:11, octobre 22, 2011 à partir de http://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Rabat&oldid=70827065.
Liste des manifestations repérées sur ce wiki : Liste des organismes ou institutions repérés sur ce wiki :

Liste des personnes repérées sur ce wiki :

Sur les serveurs d'exploration
Dans le réseau Wicri :

Voir « Rabat » sur le wiki Wicri/Ticri, avec sa page de référence sur Wicri/Maroc.