Roland de Lattre (1840) Mathieu/Motets

De Wicri Musique
Aller à : navigation, rechercher
logo import Wikipedia Réédition en cours de finition
LassusPortrait.jpg
Roland de Lassus
Ateliers - Renommée de Roland de Lassus - Créations
Manifestations - Articles - Livres
Roland de Lattre
Orlando Lassus, from J.J. Boissard, Yale.jpg
Roland De Lattre Page 0.png
Cette page introduit une partie de l'inventaire des œuvres de Roland de Lassus, réalisé par François-Joseph Fétis et repris par Adolphe Mathieu
Roland De Lattre Page 0 et 1.png

Le texte


Motets

Répertoire principal[1]

Les indications des recueils de ces compositions de Lassus sont souvent trop vagues, et les éditeurs en ont fait trop de mélanges différents, pour qu'il soit possible d'en faire une classification certaine et sans double emploi : nonobstant le soin que j'y ai apporté, je n'ose espérer que la liste suivante soit d'une exactitude irréprochable. Il faut aussi remarquer que des motets ont été arrangés sur des chansons profanes, ou même obscènes, et que celles-ci ont été quelquefois parodiées sur des motets.

24°. Il primo libro de’motetti di Orlando di Lasso. Venise, Gardane, 1545, in-4°.
Le nombre de voix de ces motets n'étant point indiqué, j'ignore si le recueil suivant est une autre édition du même : Il primo libro de'motetti à 5 et 6 voci nuovamente posti in luce. In Anversà, 1556, in-4°. ::Cet ouvrage est dédié à Antoine Perrenot, évêque d'Arras, depuis cardinal de Granvelle.

25°. Sacrae cantiones (vulgo moteta appellatœ) 5 et 6 vocum. Liber secundus, Venetiis, 156o, in-4°.
Une autre édition de ces deux premiers livres de motets a été publiée à Paris, en 1571, in-4°., par Adrien Leroy et Robert Ballard, et dédiée à Charles IX : elle est à la bibliothèque royale de Munich.
26°. Sacrae cantiones quinque vocum cum vivâ voce tum omnis generis instrumentis cantatu commodissimœ, Norimbergae, 1562, in-4°.
Cet ouvrage est dédié par Lassus au duc Albert de Bavière, le 1er. juin 1562; il contient 25 motets.
27°. Sacrœ cantiones (vulgo moteta appellatœ) quinque vocum cum vivâ voce tum omnis generis instrumentis cantatu commodissimae. Venetiis, apud Ant. Gardanum, 1565, in-4°.
L'épître dédicatoire à Albert, duc de Bavière, est datée du 1er. novembre 1562. Delmotte pense que ce recueil doit être la seconde édition du précédent; cependant la différence de dates dans la dédicace peut inspirer quelque doute.Au surplus, le recueil suivant est aussi une source d'incertitudes, car il est indiqué comme le troisième livre, et il devrait être le quatrième.
28°. Sacrœ cantiones (vulgo moteta appellatae) 5 et 6 vocum. Liber tertius, Venetiis, 1566, in-4°.
Cet oeuvre contient trente motets.
29°. Sacrae cantiones (vulgo moteta appellatae 6 et 8 vocum. Liber quartus, Venetiis, 1566, in-4°.
Une deuxième édition de ce quatrième livre a été publiée à Venise, en 1579, in-4°.

Tous ces recueils sont à la bibliothèque de Munich. La collection suivante, citée par Draudius, paraît être un choix des précédentes : Motetorum libri duo, quatuor, quinque, sex, octo et decem vocum, Parisiis, 1566. Il en est de même de celles-ci : Selectissimœ cantiones, quos vulgo motetos vocant, partim omnino novae, partim nusquam in Germaniâ excusae, sex et pluribus vocibus compositae, Norimbergae, 1568, in-4°. ; Selectissimœ cantiones, quas vulgo motetos vocant, 4 et 5 vocibus, ibid., 1568, in-4°.

Ces deux recueils sont dans la bibliothèque de Munich. Gerber cite aussi : Selectissimœ cantiones sex vocum, ibid., 1569.

3o°. Lassi Illustr. Bavariae ducis Alberti musici chori magistri selectiorum aliquot cantionum sacrarum sex vocum fasciculus adjunctis in fine tribus dialogis octo vocum, quorum nihil adhuc in lucem est editum, Monachii, excud. Adam Berg, 175o, in-4°.
Cette collection, qui contient ving-trois morceaux, est le cinquième livre de motets; elle est dédiée par Lassus à Jean, abbé de Weingarten.
31°. Moduli quinis vocibus nunquam hactenus editi, Monachii Boiorum compositi, Lutetiae Parisiorum, apud Adrianum Leroy et Robertum Ballard, 1571, in-4°.
Sixième livre, dédié par Lassus au duc Guillaume pendant son séjour à Paris, avec des vers français du compositeur.
Une deuxième édition de ce recueil a été publiée à Munich, dans la même année.

32°. Cantionum quos motetos vocant opus novum, pars I. Illustrissimi principis D. Guilielmi comit. Palatin. Rheni, etc., liberalitate in lucem editum, Monachii, Adam. Berg, 1573, in-fol. max.;
avec le portrait du duc Guillaume et une dédicace de l'auteur à ce prince. C'est la première partie de la collection in-fol. de motets, messes, Magnificat, etc., pour l'usage de la chapelle royale.
Delmotte a pensé que cette collection renferme tout ce que Lassus avait publié précédemment; mais les mots opus novum démentent cette opinion. Ces motets doivent former le septième livre. Draudius a cru que les cinq volumes qui composent cette collection appartenaient aux motets, et il a cité l'ouvrage sous ce titre : Cantionum quos motetos vocant, opus novum V tomis digestum, quorum 1, 2, 3 et 4 in lucem prodierunt grandissimis pro choro notis et folio regali, Monachii, Adam Berg, 1573, in-fol, maximo. C'est aussi le même ouvrage que M. de Reiffenberg a cité sous le titre : Patrocinium musices, cantionum quos motetos, etc. Une deuxième édition de ces motets a été publiée à Nuremberg, en 1575, in-4°. Une autre édition de ce recueil a paru à Venise, en 1585, sous ce titre : Il settimo libro di motetti del Orlando di Lasso, acinque voci, in-4°.
33°. Lassi musicorum apud sereniss. Bavariae ducem Guilielmum, rectoris, motetta, sex vocum, Monachii, excudebat Adam. Berg, 1582, in-4°.
La deuxième partie de ce recueil contient des motets àcinq voix : elle a pour titre : Lassi musicorum apud sereniss. Bavariae ducem Guilielmum, etc., rectoris Sacrae cantiones quinque vocum, Momachii excudebat Adam. Berg, 1582, in-4°.
Draudius et Gesner citent ce recueil, avec la même date, mais sous des titres différents. J'ignore si cette collection doit être considérée comme le huitième livre, ou si elle ne renferme qu'un choix de pièces des recueils précédents.
34°. Lassi serenissimi Bavariae ducis Guilielmi, etc., musicorum prœfecti Sacrœ cantiones : antehac nunquam visae, nec typis uspiam (sic) excusae, quatuor vocum, Monachii, Adam. Berg, 1585, in-4°.
Huitième ou neuvième livre, avec une dédicace de Lassus à Alexandre II Fugger, prévôt de l'église cathédrale de Frisinge.
Une deuxième édition a été publiée sous ce titre : Sacrarum cantionum moduli quatuor vocibus contexti. Auctore Orlando Lassusio, Lutetiae Parisiorum , apud Adrianum Leroy et Robertum Bellard, 1586, in-4°.
On a donné à Venise, en 1586, comme huitième livre des motets de Lassus, une compilation intitulée : Il ottavo libro de'motetti di Orlando di Lasso, a 2, 4, 6 e 8 voci.
Les recueils intitulés : Il nono libro de'motetti di Orlando di Lasso, a sei voci, Venise 1589, in-4°.;
Il decimo libro de* motetti di Orlando di Lasso, ibid., 1593, et Il undecimo libro de'motetti, sont également des compilations.

Compléments

Diverses réimpressions des anciens livres de motets ont aussi été faites, mais sans indications de numéro d'ordre : je citerai les suivantes :

  • Selectissimae cantiones, quas vulgo motetos vocant, partim omnino novœ, partim nusquam in Germaniâ excusae, sex et pluribus vocibus compositœ, per excellentium musicum Orlandum de Lassus, Norimbergae, 1587, in-4°.
  • Moduli quinque vocum. Auctore Orlando Lassusio, Lutetiae Parisiorum, apud Adrianum Leroy et Robertum Ballard, 1588, in-4°.
  • Moduli sex vocum. Auctore Orlando Lassusio, ibid., 1588, in-4°.
  • Sacrarum cantionum flosculi Orlandi di Lasso, Antverp., 16o7, in-4°.

Il a été fait plusieurs éditions de collections générales des motets de Lassus. La première a pour titre : Lassi musici prœstantissimi fasciculi aliquot sacrarum cantionum cum quatuor, quinque, sex et octo vocibus, anteà quidem separatim excusi, nunc vero auctoris consensu in unum corpus redacti, Norimbergae, in officinâ Gerlachiana, 1583, 6 vol. in-4°.

Après sa mort, ses fils, Ferdinand et Rodolphe, élevèrent un monument à sa mémoire en publiant un recueil de tous ses motets latins déjà connus et ou inédits, au nombre de 512.

Cette belle et précieuse collection est intitulée : Magnum opus musicum Orlandi de Lasso Capellae Bavariœ quondam magistri, complectens omnes cantiones quos vulgo motetos vocant,tam anteà editos quam hactenus nundum publicatos 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 1o, 12 vocum. A Ferdinando serenissimi Bavariœ ducis Maximiliani musicorum praefecto, et Rudolpho, eidem principi ab organis, authoris filiis summo studio collectum, et impensis eorumdem typis mandatum, Monachii, N. Henricus, 16o4, 6 vol. in-fol. qui contiennent : Cantus, Altus, Tenor, Bassus, Quinta et Sexta.
On y joint un septième volume, plus rare que les autres et qui a pour titre : In magni illust. magni Bojoariœ ducis symphoniarchœ Orlandi de Lasso magnum opus musicum, Bassus ad organum studio Casparis Vincentii Audanariensis Arthesii in cathedral. Wirceburgensis organcedi. Septima pars, Wirceburgi, typis J. Volamari, 1625, in-4°.
Je ne crois pas que l'édition d'Augsbourg, du Magnum opus, citée par Draudius et d'autres, existe.

Des motets de Lassus ont été publiés conjointement avec ceux de quelques autres musiciens dans divers recueils dont je citerai les suivants :

  • 1°. Orlandi de Lassus et Cipriani de Rore cantionum sacrarum lib. II, 4 vocum, Lovanii, 1569, in-4°.
  • 2°. Premier livre du meslange des psaumes et cantiques à trois parties, recueillis de la musique d'Orlande de Lassus et autres excellents musiciens de nostre temps (sans nom de lieu), 1577, in-8°.

  • 3°. Second livre du meslange des psaumes et cantiques à trois parties, recueillis de la musique d'Orlande de Lassus et autres excellents musiciens de nostre temps (sans nom de lieu), 1577, in-8°.
  • 4°. Theatrum musicum Orlandi de Lassus aliorumque prœstantissimorum musicorum selectissimas cantiones sacras, quatuor, quinque et plurium vocum reprœsentans. Liber primus (sans nom de lieu), 158o, in-4°.
  • 5°. Theatricè musici Orlandi de Lassus, aliorumque praestantiss. musicorum selectissimas cantiones 4, 5 et plurium vocum reprœsentans. Liber secundus (sans nom de lieu), 158o, in-4°.
  • 6°. Cantiones sacrœ ab Orlando di Lasso et ejus filio Rudolpho, sex vocibus compositœ, typis jam primum subjectae, Monachii, 1601, in 4°.
  • 7°. Liber primus. Cantiones sacrae, Magnificat vocant, 5 et 6 vocum, auctore Orlando Lasso. His accesserunt quatuor ab ejusdem Orlandi filio Ferdinando de Lasso compositae, jam primum in lucem editœ , Monachii, Nicol. Henricus, 16o2, in-4°. On peut voir aussi le Florilegium Portense de Bodenschatz et d'autres recueils du commencement du dix-septième siècle.

Voir aussi

Notes
  1. Découpage introduit par l'éditeur numérique