Serveur d'exploration sur l'opéra

Attention, ce site est en cours de développement !
Attention, site généré par des moyens informatiques à partir de corpus bruts.
Les informations ne sont donc pas validées.

Antoni van Leeuwenhoek, 1683 : une image simple, simplement une image...

Identifieur interne : 001F32 ( Main/Exploration ); précédent : 001F31; suivant : 001F33

Antoni van Leeuwenhoek, 1683 : une image simple, simplement une image...

Auteurs : Philippe Boutibonnes

Source :

RBID : Francis:522-04-10753

Descripteurs français

English descriptors

Abstract

Le 17 septembre 1683, Antoni van Leeuwenhoek adresse à la Royal Society de Londres une lettre, l'une des plus célèbres des quelques trois cents qu'il signa. Elle décrit, entre autres, les cinq sortes ou espèces d'animaux minuscules qu'il vient de découvrir à l'aide de microscopes ou de lentilles grossissantes de sa conception, dans « l'écume » ou la « matière farineuse » qui recouvre les dents. Un dessin simple, rudimentaire - et, au premier regard, énigmatique - accompagne la lettre. Schéma et commentaires composent les premières descriptions et représentations des bactéries, ces bêtes infimes, « plusieurs milliers de fois plus petites que l'oeil du pou adulte » « déversées depuis la Ductus salivales dans la bouche ». Le dessin, dont l'original est aujourd'hui perdu, a été reproduit de nombreuses fois: dans les actes de la Royal Society, les Philosophical Transactions (1684 et 1693), dans divers ouvrages rassemblant quelques lettres en hollandais ou traduites en latin (Brieven, Ontledingen en Ontderkkingen, Continuatio Epistolarum, Epistolae ad Societam Regiam Anglicam, Epistolae Physiologicae, Arcana Naturae Detecta) jusqu'aux Opera omnia de 1722. Aujourd'hui encore, il illustre les quelques pages d'introduction historique de la plupart des traités de microbiologie... Nous savons d'où vient cette image et par quelle volonté et dans quelles conditions elle fut mise à jour. Mais pourquoi a-t-elle franchi la barrière que le temps érige entre elle et nous? Image primordiale, à la fois première et capitale, elle s'est imposée à la raison par effraction: au XVIIe siècle, elle n'était pas recevable. Trois siècles après, elle nous fascine: savons-nous pourquoi?


Affiliations:


Links toward previous steps (curation, corpus...)


Le document en format XML

<record>
<TEI>
<teiHeader>
<fileDesc>
<titleStmt>
<title xml:lang="fr" level="a">Antoni van Leeuwenhoek, 1683 : une image simple, simplement une image...</title>
<author>
<name sortKey="Boutibonnes, Philippe" sort="Boutibonnes, Philippe" uniqKey="Boutibonnes P" first="Philippe" last="Boutibonnes">Philippe Boutibonnes</name>
<affiliation>
<wicri:noCountry>no FA14</wicri:noCountry>
</affiliation>
</author>
</titleStmt>
<publicationStmt>
<idno type="wicri:source">INIST</idno>
<idno type="inist">522-04-10753</idno>
<date when="2003">2003</date>
<idno type="stanalyst">FRANCIS 522-04-10753 INIST</idno>
<idno type="RBID">Francis:522-04-10753</idno>
<idno type="wicri:Area/PascalFrancis/Corpus">000492</idno>
<idno type="wicri:Area/PascalFrancis/Curation">000628</idno>
<idno type="wicri:Area/PascalFrancis/Checkpoint">000453</idno>
<idno type="wicri:doubleKey">1167-5101:2003:Boutibonnes P:antoni:van:leeuwenhoek</idno>
<idno type="wicri:Area/Main/Merge">002002</idno>
<idno type="wicri:Area/Main/Curation">001F32</idno>
<idno type="wicri:Area/Main/Exploration">001F32</idno>
</publicationStmt>
<sourceDesc>
<biblStruct>
<analytic>
<title xml:lang="fr" level="a">Antoni van Leeuwenhoek, 1683 : une image simple, simplement une image...</title>
<author>
<name sortKey="Boutibonnes, Philippe" sort="Boutibonnes, Philippe" uniqKey="Boutibonnes P" first="Philippe" last="Boutibonnes">Philippe Boutibonnes</name>
<affiliation>
<wicri:noCountry>no FA14</wicri:noCountry>
</affiliation>
</author>
</analytic>
<series>
<title level="j" type="main">Genesis : (Paris. 1992)</title>
<title level="j" type="abbreviated">Genesis : (Paris, 1992)</title>
<idno type="ISSN">1167-5101</idno>
<imprint>
<date when="2003">2003</date>
</imprint>
</series>
</biblStruct>
</sourceDesc>
<seriesStmt>
<title level="j" type="main">Genesis : (Paris. 1992)</title>
<title level="j" type="abbreviated">Genesis : (Paris, 1992)</title>
<idno type="ISSN">1167-5101</idno>
</seriesStmt>
</fileDesc>
<profileDesc>
<textClass>
<keywords scheme="KwdEn" xml:lang="en">
<term>Bacteria</term>
<term>Bacteriology</term>
<term>Century 17</term>
<term>Drawing</term>
<term>Image</term>
<term>Leeuwenhoek (A. Van</term>
<term>Microscope</term>
<term>Tooth</term>
</keywords>
<keywords scheme="Pascal" xml:lang="fr">
<term>Bactériologie</term>
<term>Bactérie</term>
<term>Microscope</term>
<term>Leeuwenhoek (A. Van</term>
<term>Siècle 17</term>
<term>Image</term>
<term>Dessin</term>
<term>Dent</term>
</keywords>
</textClass>
</profileDesc>
</teiHeader>
<front>
<div type="abstract" xml:lang="fr">Le 17 septembre 1683, Antoni van Leeuwenhoek adresse à la Royal Society de Londres une lettre, l'une des plus célèbres des quelques trois cents qu'il signa. Elle décrit, entre autres, les cinq sortes ou espèces d'animaux minuscules qu'il vient de découvrir à l'aide de microscopes ou de lentilles grossissantes de sa conception, dans « l'écume » ou la « matière farineuse » qui recouvre les dents. Un dessin simple, rudimentaire - et, au premier regard, énigmatique - accompagne la lettre. Schéma et commentaires composent les premières descriptions et représentations des bactéries, ces bêtes infimes, « plusieurs milliers de fois plus petites que l'oeil du pou adulte » « déversées depuis la Ductus salivales dans la bouche ». Le dessin, dont l'original est aujourd'hui perdu, a été reproduit de nombreuses fois: dans les actes de la Royal Society, les Philosophical Transactions (1684 et 1693), dans divers ouvrages rassemblant quelques lettres en hollandais ou traduites en latin (Brieven, Ontledingen en Ontderkkingen, Continuatio Epistolarum, Epistolae ad Societam Regiam Anglicam, Epistolae Physiologicae, Arcana Naturae Detecta) jusqu'aux Opera omnia de 1722. Aujourd'hui encore, il illustre les quelques pages d'introduction historique de la plupart des traités de microbiologie... Nous savons d'où vient cette image et par quelle volonté et dans quelles conditions elle fut mise à jour. Mais pourquoi a-t-elle franchi la barrière que le temps érige entre elle et nous? Image primordiale, à la fois première et capitale, elle s'est imposée à la raison par effraction: au XVII
<sup>e</sup>
siècle, elle n'était pas recevable. Trois siècles après, elle nous fascine: savons-nous pourquoi?</div>
</front>
</TEI>
<affiliations>
<list></list>
<tree>
<noCountry>
<name sortKey="Boutibonnes, Philippe" sort="Boutibonnes, Philippe" uniqKey="Boutibonnes P" first="Philippe" last="Boutibonnes">Philippe Boutibonnes</name>
</noCountry>
</tree>
</affiliations>
</record>

Pour manipuler ce document sous Unix (Dilib)

EXPLOR_STEP=$WICRI_ROOT/Wicri/Musique/explor/OperaV1/Data/Main/Exploration
HfdSelect -h $EXPLOR_STEP/biblio.hfd -nk 001F32 | SxmlIndent | more

Ou

HfdSelect -h $EXPLOR_AREA/Data/Main/Exploration/biblio.hfd -nk 001F32 | SxmlIndent | more

Pour mettre un lien sur cette page dans le réseau Wicri

{{Explor lien
   |wiki=    Wicri/Musique
   |area=    OperaV1
   |flux=    Main
   |étape=   Exploration
   |type=    RBID
   |clé=     Francis:522-04-10753
   |texte=   Antoni van Leeuwenhoek, 1683 : une image simple, simplement une image...
}}

Wicri

This area was generated with Dilib version V0.6.21.
Data generation: Thu Apr 14 14:59:05 2016. Site generation: Thu Oct 8 06:48:41 2020