Nuvola apps important.png Attention, suite à une faille de sécurité, la plupart des liens vers les serveurs d'exploration sont désactivés.

-

MSH Axe 4 - projet EXPECOM

De Wicri Lorraine
Aller à : navigation, rechercher

Le projet EXPECOM 19 - 21 (Expérience et culture du combat, mémoire des combattants) a pour but de parvenir à une histoire globale des combattants et des combats de la période longue des XIXe et XXIe siècles.

Il est rattaché à l'Axe 4 de la MSH Lorraine.

  • Responsable scientifique du projet : François Cochet
  • Durée prévue : 36 mois
  • Date de démarrage : 2009-09-01

Présentation

La société militaire n'a pas encore fait l'objet d'analyses qui s'appuient sur une histoire renouvelée des représentations et des outillages mentaux. La vieille "histoire militaire" ne permet pas de rendre compte des phénomènes de mise en réseau de la pensée des chefs comme de la comparaison de l'expérience du combat des soldats de base. Il s'agit donc de revenir sur ces manques conceptuels pour mettre en place un projet cohérent de ce que représente l'expérience combattante des XIXe et XXe siècles, en fonction des évolutions technologiques guerrières et de leurs perceptions. Le projet s'articule autour de rencontres périodiques de travaux ainsi que de colloques thématiques. La méthodologie en sera constamment comparative afin de saisir les spécificités nationales des cultures militaires des différents partenaires du projet. Il s'agit de mesurer des invariants autant que des évolutions spécifiques.

  • invariants au niveau des comportements des combattants face au danger de mort ou de blessure que représente le feu de l'adversaire (peur, panique, corps non-maitrisé)
  • mesurer les nouveautés induites par des évolutions technologiques afin de vérifier certaines hypothèses sur des franchissements de seuils de violence au cours du XXe siècle
  • mesurer les conséquences des combats sur le long terme historique: prise en compte/intériorisation des traumatismes, mises en parallèle des expériences combattantes dans des associations de vétérans ou anciens combattants, recours à la psychiatrie

Il s'agit de mesurer le poids de la technologie dans les combats de type classique, mais aussi de types guérilla, tant au niveau rural qu'au niveau urbain. La technologie commande-t-elle le comportement des hommes au combat ou bien les soldats sont-ils capables, s'ils sont bien formés, de contrôler leur technologie et de ne pas se laisser dépasser par elle? Les résultats attendus sont ambitieux et traversent largement les cultures militaires nationales de la même manière qu'ils ne peuvent faire appel aux seuls historiens. Les sociologues, les polémologues, les médecins (notamment les médecins militaires) ayant travaillé en situation opérationnelle seront les bienvenus.

Le projet ambitionne de se positionner au cœur de la recherche européenne dans l'histoire des hommes en guerre (et pas seulement au niveau d'une histoire-bataille dépassée conceptuellement).

Laboratoires et chercheurs lorrains engagés

Autres partenaires engagés dans le projet

  • Général de Bonnemaison, directeur Écoles de Saint-Cyr-Coetquidan
  • Lieutenant-Colonel Michel David, Commandant Olivier Lahaie, Capitaine Michael Bourlet, Frédérique Dessberg - École supérieure militaire de Saint-Cyr-Coetquidan / Centre de recherches des Écoles militaires :
  • Lieutenant-Colonel Rémy Porte - CDEF/DREX
  • Julie d'Andurain - CDEF/DREX, École militaire
  • Frédéric Thébault
  • Médecin-général Louis Crocq
  • Michel Weber - Centre de recherche de Saint-Cyr
  • Général Robert J. Doughty, Colonel James T. Seidule - Académie militaire de West Point (États-Unis)
  • Matthias Ströhn - Académie Royale militaire de Sandhurst (Royaume-Uni)
  • Olivier Forcade - Université Paris IV
  • Jean-Charles Jauffret - IEP Aix
  • Olivier Wieviorka - ENS Cachan
  • Hubert Heyriès - Université de Montpellier
  • Andrzej Nieuwasny - Université Nicolas Copernic de Torun (Pologne)
  • Michael Neiberg - Université du Mississippi (États-Unis)
  • Giorgio Rochat - Université de Turin (Italie)
  • Francis Balace - Université de Liège (Belgique)
  • Université de la Bündeswehr (Allemagne)

Voir aussi