Nuvola apps important.png Attention, suite à une faille de sécurité, la plupart des liens vers les serveurs d'exploration sont désactivés.

-

MSH Axe 2 - projet Sourcencyme+

De Wicri Lorraine
Aller à : navigation, rechercher

Le projet Sourcencyme+ (La compilation scientifique et philosophique dans les encyclopédies latines médiévales: textes et sources) a pour objectif de créer une plateforme collaborative, évolutive et accessible en ligne, qui donne accès à un corpus de la plupart des encyclopédies latines du XIIIe siècle.

Il est rattaché à l'Axe 2 de la MSH Lorraine.

  • Responsable scientifique du projet : Isabelle Draelants
  • Durée prévue : 60 mois
  • Date de démarrage : 2008-04-01

Présentation

Le projet nécessite l'élaboration d'un triple outil :

  • un corpus textuel
  • un outil collaboratif d'intervention pour les chercheurs
  • un outil d'interrogation pour les utilisateurs

La taille du corpus évoluera au fur et à mesure des textes encyclopédiques incorporés. Les textes seront accompagnés de plusieurs apparats de métadonnées liés entre eux :

  • mémentos normalisés sur les sources et les auteurs cités, liés aux citations identifiées
  • identification des citations qui composent l'essentiel de la matière première des textes, au moyen de références standardisées
  • annotations libres de chercheurs sur les modalités de la transmission des texte-sources, liées à des passages précis du texte

Le but est de rendre accessibles ensemble, dans un texte fiable, vérifié et annoté historiquement et philologiquement, ces œuvres encyclopédiques médiévales, et de favoriser ainsi toute recherche sur les sources de la culture érudite du Moyen Age en facilitant un traitement centralisé de ces textes.

Le corpus constitué et structuré d'après une DTD en respectant les préconisations de la TEI évolue au cours du projet. Le corpus de base est mis en ligne (intranet) depuis novembre 2009 sous forme de base textuelle liée à une plateforme collaborative ouverte aux chercheurs impliqués dans le projet. L'outil leur offre la possibilité d'une hypernavigation sur les différents textes ; ainsi, les chercheurs peuvent intervenir à différents niveaux, qu'il s'agisse de la correction du texte latin, du découpage des unités de citations en segments identifiés à leur source, de l'identification des citations, ou de l'introduction d'annotations érudites relatives à la transmission de la source. Par ailleurs, il est aussi possible de compléter les fiches bio-bibliographiques des 1500 sources du corpus.

Il est en outre prévu d'élaborer à destination d'un public plus large un outil en ligne, interrogeable de diverses manières. Cet outil final est destiné à un public latiniste (puisqu'il n'y aura pas de traduction en ligne), et à un public de chercheurs, d'étudiants, ou d'amateurs avertis.

Laboratoires et chercheurs lorrains engagés

Autres partenaires engagés dans le projet

  • Catherine Jacquemard, Brigitte Gauvin, Marie-Agnès Avenel, Dominique Roux, Pierre-Yves Buard - CRAHAM, Université de Caen
  • Arnaud Zucker, Corinne Gabriel - CEPAM, Université de Nice
  • Iolanda Ventura - Université d'Orléans, CNRS
  • Baudoin Van den Abeele, Godefroid De Callataÿ, Sébastien Moreau - Cyclopes, Université Catholique de Louvain-la-Neuve (Belgique)
  • Christel Meier-Staubach - Seminar für Mittellateinische Philologie, Wesfälische Willems-Universität, Münster (Allemagne)
  • Riccardo Saccenti - Université de Bologne (Italie)

Voir aussi