FPM, Chanson de Roland (1869) F. Michel, page 99

De Collections Bul
Aller à : navigation, rechercher
Chanson de Roland, laisses CCXXXV à CCXXXVIII
 
 


FPM, Chanson de Roland (1869) F. Michel, page de titre.jpg
 
La Chanson de Roland

et le roman

de Roncevaux
  Feuillet manuscrit inséré avant la page titre.
Préface
Le texte

Dans la liste ci-dessous les pages sont repérées par la première laisse. Les laisses surlignées sont celles qui comportent des annotation de la main de Paul Meyer.

page précédente - page suivante
Previous CDR.png Next CDR.png

Le texte

Bataille i ert*, se il ne s'en destolt** ;  *Y sera. **Désiste.
Jamais n'averat el chef corone d'or. » [AOI.]

CCXXXVI.
Dis escheles establisent après :
La premère est des Canelius*, les laiz ;  *Peuple du pays ou croît la canelle.
De Val-Fuit sun[t] venuz en traver[s] ;
L'altre est de Turcs, e la terce de Pers*,  *Perses, Persans.
E la quarte est de Pinceneis e de Pers,
E la quinte est de Solteras e d'Avers,
E la siste est d'Ormaleus* e d'Eugiez,  *Peuple d'Ormus.
E la sedme est de la gent Samuel,
L'oidme est de Bruise*, et la noefme d'Esclauers,  *Brousse.
E la disme est d'Occian la désert :
Ço est une gent ki danne-Deu* ne sert,  *Le Seigneur Dieu.
De plus féluns n'orrez parler jamais ;
Dur unt les quirs ensement cume* fer :  *Ainsi que.
Pur ço n'unt soign* de elme ne d'osberc ;  *Pour ce n'ont cure.
En la bataille sunt félun e engrès*. AOI.  *Âpres, acharnés.

CCXXXVII.
Li amiralz .x. escheles ad justedes* :  *Assemblées.
La premère est des Jaianz de Malperse,
L'altre est de Hums e la terce de Hungres*,  *Hongrois.
E la quarte est de Baldise la lunge,
E la quinte est de cels de Val-Penuse,
E la siste est de [la gent de] Maruse,
E la sedme* est de Ieuse d'Astrimonies,  *Septième.
L'oidme* est d'Argoilles, e la noef** de Clarbone,  *La huitième. **Neuvième.
E la disme* est des barbez de Fronde :  *Dixième.
Ço est une gent ki Deu n'en amat unkes.
Geste Francor* .xxx. escheles i numbrent.  *Les chroniques des Francs.
Granz sunt les oz ù cea buisines* sunent.  *Les troupes où ces trompettes.
Paien chevalchent en guise de produme. AOI.

CCXXXVIII.
Li amiralz mult par est riches hoem,
De davant sei fait porter sun dragon


 
RCR 543952103 85137 Page 139.jpg