FPM, Chanson de Roland (1869) F. Michel, page 54

De Collections Bul
Aller à : navigation, rechercher
Chanson de Roland, laisses CXXXI à CXXXIV
 
 


FPM, Chanson de Roland (1869) F. Michel, page de titre.jpg
 
La Chanson de Roland

et le roman

de Roncevaux
  Feuillet manuscrit inséré avant la page titre.
Préface
Le texte

Dans la liste ci-dessous les pages sont repérées par la première laisse. Les laisses surlignées sont celles qui comportent des annotation de la main de Paul Meyer.

page précédente - page suivante
Previous CDR.png Next CDR.png

Le texte

Vos i murrez, e France en ert hunie*.  *En sera honnie.
Oi nus défalt* la leial cumpaignie ;  *Aujourd'hui nous manque.
Einz le vespere mult ert gref la départie*. » AOI.  *Avant le soir bien sera pénible la séparation.

CXXXII.
Li arceves[ques] les ot cuntrarier,
Le cheval brochet* des esperuns d'or mer**,  *Pique. **Pur.
Vint tresqu'à els, si's prist à castier* :  *Jusqu'à eux et les prit à gourmander.
« Sire Rollant, et vos, sire Oliver,
Pur Deu vos pri ne vos cuntraliez* ;  *Ne vous querellez pas.
Jà li corners ne nos aureit mester* ;  *Sonner du cor ne nous serait plus utile.
Mais nepurquant si est-il asez melz*,  *M. néanmoins ainsi est-il bien mieux.
Venget* li reis, si nus purrat venger.  *Vienne.
Jà cil d'Espaigne ne s'en deivent turner liez* ;  *Retourner joyeux.
Nostre Franceis i descendrunt à pied,
Truverunt-nos e morz e détrenchez*,  *Taillés en pièces.
Leverunt-nos en bières sur sumers*,  *Chevaux de charge.
Si nus plurrunt de doel* e de pitet ;  *Et nous pleureront de douleur.
Enfuerunt [-nus] en aitres* de musters**,  *Êtres, enceintes. **Églises.
N'en mangerunt ne lu, ne por*, ne chen. »  *Ni loups, ni porcs.
Respunt Rollans : « Sire, mult dites bien. » AOI.

CXXXIII.
Rollans ad mis l'olifan à sa buche,
Empeint-le ben*, par grant vertut le sunet**.  *Il l'enfonce bien. **Force le sonne.
Halt sunt li pui* e la voiz est mult lunge,  *Montagnes.
Granz .xxx. liwes* l'oïrent-il respundre.  *(Pendant) trente grandes lieues.
Karles l'oït e ses cumpaignes* tutes ;  *Compagnies.
Ço dit li reis : « Bataille funt nostre hume. »
E Guenelun li respundit encuntre* ;  *Le contredit.
S'altre le desist*, jà semblast grant mençunge. AOI.  *Si autre le dit.

CXXXIV.
Li quens Rollans par peine e par ahans*,  *Fatigue.
Par grant dulor, sunet sun olifan ;
Parmi la cuche en salt fors* li cler sancs,  *Jaillit dehors.
De sun cervel le temple* en est rumpant.  *La tempe.


 
RCR 543952103 85137 Page 094.jpg